Accueil > Devenir acteur > Propriétaire > Prix d'un cheval de courses
Le trot plus qu'une allure, une culture
Propriétaire
PRIX D'UN CHEVAL DE COURSES
Le prix d'un trotteur est difficile à déterminer globalement et suit les lois d'un marché spécifique. Parmi les nombreux critères qui vont déterminer le prix d'achat d'un trotteur, les principaux sont les origines, le physique (aussi appelé modèle ou conformation), l'âge et les prestations sportives antérieures lorsque le trotteur convoité a déjà couru ou est qualifié. Son prix peut aller de 1.500 euros pour un yearling aux origines modestes à plusieurs centaines de milliers d'euros pour des chevaux ayant fait leurs preuves sur les pistes et pouvant continuer à courir avant de devenir étalon.
Le prix d'un jeune cheval (foal ou yearling) s'apprécie toujours en fonction de la qualité de sa famille : ascendants et collatéraux. Dans sa valorisation, il faut prendre en compte le prix de la saillie qui lui a donné naissance (de 1 000 € à 35 000 € en 2009 pour l'étalon français le plus cher, Love You). Si un frère ou une sœur d'un yearling vient de montrer de la qualité en compétition, le prix du yearling s'en trouve revalorisé. Quelques belles histoires
  • Idéal du Gazeau
    Achat : environ 10 000 F (1 500 €)
    Gains : environ 15 500 000 F (2 343 087 €)
    Principales victoires : Prix d'Amérique (2 fois), Prix de Paris, Critérium des Jeunes, des 4 Ans, Continental, des 5 Ans, Prix René Ballière, International Trot (3 fois, Etats-Unis), Challenge Cup (2 fois, Etats-Unis), Elitloppet (2 fois, Suède)
    Acheté yearling en 1975 avec d'autres congénères pour un montant global de 20.000 francs, Idéal du Gazeau est devenu la propriété d'une association de cinq amis d'un village normand, Saint-Jean-le-Thomas. L'acquisition s'est faite, chez son éleveur en Vendée. La suite est devenue un véritable conte de fées. Le petit trotteur d'1,57 mètre, à la robe de jais, s'est tout de suite révélé comme un surdoué. "Petit Bonhomme" a quitté, à 9 ans, la compétition auréolé de plusieurs records et de deux Prix d'Amérique (1981 et 1983). Seul cheval de l'histoire trois fois au palmarès de l'International Trot aux États-Unis, il est devenu, à l'époque, le trotteur le plus riche de tous les temps avec plus de 15 millions de francs de gains.
  • Ursulo de Crouay : la polyvalence comme credo
    Achat : 5 000 F (762 €)
    Gains : 1 670 357 €
    Principales victoires : Prix de Vincennes, Critérium des 4 Ans, Prix du Président de la République, Prix de l'Atlantique, Prix des Meilleurs (Allemagne)
    Ursulo de Crouay a été une des figures marquantes du trot français de la fin des années 1980 et du début des années 1990. Acquis seulement 5.000 francs (762 €), il allait prendre le leadership de sa génération au trot monté, remportant à 3 ans deux courses classiques (le Prix de Vincennes et le Saint-Léger des Trotteurs). À 4 ans, il réalisa l'exploit d'empocher le Prix du Président de la République au trot monté et le Critérium des 4 Ans au trot attelé, à quelques semaines d'intervalle. Ensuite, Ursulo de Crouay a continué à signer de très grandes performances remportant notamment un Prix de l'Atlantique à Enghien et le Prix des Meilleurs en Allemagne. Il a terminé sa carrière avec plus de 1,6 million d'euros de gains.
  • Etain Royal
    Achat : 40 000 F (6 000 €)
    Gains : 1 217 385 €
    La carrière d'Etain Royal est complètement atypique. Considéré comme un cheval de niveau intermédiaire en France où il remporte 17 victoires de 4 à 7 ans (pour 180 000 euros de gains), il est ensuite devenu un compétiteur de tout premier plan en Scandinavie. Il a notamment triomphé dans l'Olympiatravet et le Grand Prix d'Aby en Suède. Acquis seulement 40 000 francs (6 000 €) yearling en vente publique en France, Étain Royal a quitté la compétition avec plus de 1,4 millions d'euros gagnés.
  • Général du Pommeau
    Pas d'acheteur yearling
    Gains : 3 570 114 €
    Principales victoires : Prix d'Amérique, Prix de Paris, Critérium des Jeunes, des 4 Ans, Continental, des 5 Ans, Prix René Ballière (2 fois), Grand Prix d'Aby (Suède)
    Général du Pommeau est le rêve de son éleveur Jean Pichon. Ses tentatives de le vendre à l'âge yearling n'aboutissent pas et l'éleveur décide donc de le conserver, en associant un ami, Jacky Grisanti. Général du Pommeau va devenir un des meilleurs trotteurs du début des années 2000, remportant notamment un Prix d'Amérique et 4 Critériums. Il possédait un jeu de jambes exceptionnel et un mental de compétiteur hors-normes qui lui ont permis de courir de 2 à 10 ans.


Quelques belles histoires
  • Jirella
    Achat : 62 000 F (9 450 €)
    Gains : 983 891 €
    Principales victoires : Prix de Normandie, Prix des Elites
    Acquise en vente publique à Deauville, Jirella a montré d'abord de la qualité au trot attelé avant de devenir la meilleure de sa génération au monté à 5 ans. A cet âge, elle réalise en particulier le doublé Prix de Normandie / Prix des Elites pendant l'été.
  • Lazio du Bourg
    Rachetée 16 000 F (2 440 €)
    Gains : 953.874 €
    Principales victoires : Critérium des 3 Ans, Prix de Normandie, 5 Groupes 2
    Présentée par son éleveur Janny Adam à une vente de yearlings en 2000, Lazio du Bourg est rachetée par ce dernier pour 16.000 F. Son éleveur / propriétaire décide de la courir pour son propre compte. Elle se révèle rapidement très bonne et inscrit son nom au Critérium des 3 Ans. Egalement titulaire du Prix de Normandie au trot monté à 5 ans, elle conclut sa carrière avec des gains dépassant les 950.000 €.
  • Meaulnes du Corta
    Achat : 8 000 €
    Gains (arrêtés au 1er/10/2009) : 2 328 260 €
    Principales victoires : Prix d'Amérique Marionnaud, Prix de France, Prix de Sélection, Coupe du Monde de Trot, Critérium de Vitesse de la Côte d'Azur Premier achat d'un nouveau propriétaire nommé Jean-Paul Barjon, Meaulnes du Corta est un trotteur pétri de classe. Dès l'âge de 3 ans, il s'affirme comme un des meilleurs de sa génération puis gagne le Prix de Sélection à 4 ans et le Critérum des 5 Ans l'année suivante. Il obtient son sacre dans le Prix d'Amérique Marionnaud 2009 dans lequel il bat notamment le double tenant du titre Offshore Dream (gagnant en 2007 et 2008).
  • Nouba du Saptel
    Achat : 2 000 €
    Gains (arrêtés au 1er/10/2009) : 1 285 740 €
    Principales performances : Prix de l'Atlantique, Prix de Belgique, Prix du Bourbonnais, 2e Prix d'Amérique Marionnaud, 2e Prix de France
    Vétérinaire à la retraite et éleveur, Paul Geslin achète Nouba du Saptel seulement 2 000 € à une vente publique à Caen. La pouliche a un fort caractère et son entraîneur doit faire preuve de patience. Nouba du Saptel se révèle totalement à l'âge de 5 ans (2e du Critérium des 5 Ans) puis "éclate" totalement en 2009, à l'âge de 8 ans. Elle obtient alors les deuxièmes places des Prix d'Amérique Marionnaud et de France derrière Meaulnes du Corta. Elle enregistre aussi au printemps sa première victoire de Groupe 1 dans le Prix de l'Atlantique.